Google et Apple en tête de liste des smartphones!

  D’après l’analyste high-tech Canalys, les éditeurs de logiciels ont encore une chance de rattraper Google et Apple sur le marché smartphone. A l’aide des petits développeurs, des concurrents pourraient ainsi percer et grandir dans l’ombre des deux leaders.

« En Allemagne ou en Scandinavie, beaucoup de gens pensent qu'Android et Apple sont les seules plateformes », déclare Reuters. Mais, d'après une récente étude de l'institut d'expertise high-tech Canalys, outre la dominance en appareils iOS et Android OS au premier trimestre 2011, il ne faut pas mettre de côté Windows Phone, WebOS ou encore MeeGo.

Depuis des mois Google joue le rôle du concurrent direct d'Apple, désormais Android occupe à lui seul 35% du marché. Golden Gekko, une compagnie spécialisée dans les solutions mobiles, explique que le duo de tête est ''quasiment'' hors de portée, avec une part de marché cumulée de plus de 50%.

Le marché des applications

Malgré leur retard, les professionnels du secteur semblent être optimistes et rappellent que Microsoft, HP, Samsung, ou encore Intel pourraient rapidement changer la donne en investissant de le développement d'applications dédiées.

Selon le directeur de Golden Gekko, Magnus Jern, une augmentation de la part du chiffre d'affaires versée aux développeurs serait une solution.  Dans la pratique ce taux est aujourd'hui de 70%, « c'est possible en changeant les règles du jeu - proposer 95% aux développeurs pourrait changer ça », estime-t-il.

La relève ?

Avec tout juste 3% de part de marché, Windows Phone mise sur son accord avec Nokia pour remonter la pente. Du côté du fabricant de microprocesseurs Intel, des bruits font état d'une possible relance du système MeeGo. Enfin, le norvégien Opera Software déclare avoir des projets avec différents constructeurs de téléphones mobiles.

D'ici la fin de l'année, les experts prédisent une hausse continue d'Android. A l'avenir, Google occuperait donc plus de 50% du secteur. Face au quasi-duopole Google-Apple, les acteurs du marché n'excluent pas la possibilité de faire appel aux opérateurs, pour réguler la concurrence et une croissance qui les dépasse.

source: businessmobile.fr

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site